Communiqués de presse de l'exposant


Un ferry hybride électrique de Stena Line enregistre d’énormes économies opérationnelles et environnementales

Le ferry pour passagers Stena Jutlandica a terminé son premier mois d’exploitation en tant que navire hybride électrique. L’opérateur a indiqué que les premières semaines de service entre Göteborg (Suède) et Frederikshavn (Danemark) avaient dépassé les attentes de la société.

Les économies environnementales réalisées grâce à l'emploi de batteries pour les manœuvres dans les ports et pour réduire l'utilisation des groupes électrogènes représentent environ 500 tonnes de carburant et 1 500 tonnes de CO2 économisées. Cela correspond aux émissions annuelles d'environ 600 voitures.

« C’est vraiment passionnant de faire fonctionner le ferry Stena Jutlandica avec de l’électricité », a déclaré Erik Lewenhaupt, responsable de la durabilité chez Stena Line. « Tandis que la taille et le coût des batteries diminuent, celles-ci constituent une alternative très attrayante par rapport au carburant conventionnel pour la navigation, car il devrait être possible d'éliminer complètement les émissions à l'avenir. »

Le projet, qui est en partie financé par l'administration suédoise des transports et l'UE, se déroule en plusieurs étapes afin de permettre les essais et l'évaluation du navire pendant qu'il est en cours de route.

La première étape a été le passage du navire au mode électrique pour réduire le recours aux générateurs diesel, ainsi que pour manœuvrer et alimenter les propulseurs d'étrave lorsque le navire est à quai. Les solutions techniques mises en œuvre ici ont été développées par Stena Teknik en collaboration avec Callenberg Technology Group.

Pour la deuxième étape, l’alimentation par batterie sera connectée à deux des quatre machines principales, ce qui signifie que le Stena Jutlandica sera capable de fonctionner avec de l’énergie électrique pendant environ 10 milles marins à l’intérieur de l’archipel jusqu’au phare de Vinga à Göteborg, en Suède. Le travail sur la deuxième étape a commencé et l'objectif est de la mettre en œuvre d'ici trois ans environ.

Au cours de la troisième étape, les quatre machines principales seront connectées aux batteries et le navire pourra parcourir les 50 milles marins entre la Suède et le Danemark uniquement avec de l'électricité. Si le projet aboutit, l'alimentation par batteries sera envisagée pour les autres navires de la flotte Stena Line.

Selon Johan Stranne, ingénieur en chef principal sur le Stena Jutlandica, plusieurs avantages ont été observés. « Nous avons été en mesure de réduire considérablement notre utilisation des générateurs diesel et nous n’avons besoin d’en utiliser qu'un au lieu de trois. Un autre avantage réside dans la sécurité : en ayant un accès permanent à l'électricité, nous minimisons les risques de panne d'alimentation. »



- October 2018

Retour vers les actualités


Future exposition : Electric & Hybrid Marine World Expo 2020, Juin 23, 24, 25, 2020, Salle 12 RAI Amsterdam, Pays-Bas