Show Review 2016

La troisième édition plébiscitée comme la meilleure à ce jour !

« Un salon fantastique ! », s'est enthousiasmé Graham Johnson, directeur général d'UKI Media & Events, qui organise le salon Electric & Hybrid Marine World Expo. « Il a été incroyablement animé. Il existe manifestement une très forte demande en matière de systèmes de propulsion électrique et hybride, et l'évolution des technologies dans les douze derniers mois, depuis le salon précédent, a été impressionnante. Je crois que l'on peut affirmer que le secteur maritime évolue et adopte les systèmes de propulsion électriques et hybrides à un rythme nettement plus élevé que tous les autres secteurs ! »

Plus de 150 sociétés ont présenté des produits lors de cette édition du salon, et plus de 3 000 visiteurs ont pu découvrir les tout derniers concepts, idées, technologies et composants en matière d'applications maritimes électriques et hybrides. La zone dédiée à la conférence et le forum technologique gratuit ont permis à plus de 60 experts d'envergure mondiale de présenter des exposés techniques sur les dernières technologies, et les technologies de nouvelle génération, qui propulseront les navires du futur.

Les nouveaux produits et nouveaux contrats ont constitué l'essentiel des annonces des exposants au cours des trois jours du salon, Griffon Hoverwork y annonçant qu'il livrerait le deuxième aéroglisseur Griffon 12000TD à Hovertravel, au Royaume-Uni, afin d'assurer la liaison entre Portsmouth et l'île de Wight. Cet aéroglisseur de 80 places sera le premier au Royaume-Uni à être équipé d'un système auxiliaire diesel-électrique utilisant des moteurs YASA ultralégers et des contrôleurs de moteurs Sevcon.

« Le principal avantage de notre système est l'absence de batteries. La plupart des autres engins emploient des batteries afin de stabiliser la tension, mais une programmation logicielle spécifique nous a permis de nous en dispenser », a déclaré l'ingénieur en chef Mark Downer. « Ceci permet une réduction des coûts et surtout un allègement, ce qui est crucial pour un aéroglisseur. Ce système de 60 kW ne pèse que 80 kg et nous comptons en accroître la puissance à l'avenir. »

Le nombre de moteurs embarqués à bord de ce dernier modèle a été réduit de quatre à deux par rapport à son prédécesseur, ce qui, selon Downer, « diminue la consommation de 30 % par jour. »

De son côté, Narve Mjøs, directeur des services et projets de batteries chez DNV GL, a fait part au salon du tout dernier programme norvégien de cabotage vert, qui aborde sa deuxième phase. Il vise à mettre en place le mode de cabotage offrant le meilleur rendement et le plus respectueux de l'environnement, par une alimentation totale ou partielle par batteries, GNL ou d'autres carburants « propres ».

« Dans le cadre de cette initiative, nous avons calculé que 55 % des émissions dans les eaux norvégiennes provenaient de la navigation nationale », a déclaré Mjøs. « Nous avons également calculé la part du secteur maritime dans les émissions de CO2 sur les côtes norvégiennes, et la navigation nationale représente 9 % du total des émissions de la Norvège. »

La phase 1 a été composée d'une étude visant à évaluer le potentiel de réduction des émissions sur les côtes norvégiennes et du lancement de cinq projets pilotes. La phase 2, qui a débuté le 24 juin, poursuit les projets pilotes et en ajoute cinq nouveaux faisant appel à quatre types différents de navires et de technologies vertes.

Par ailleurs, l'expert en analyse de données Triskel Marine a révélé qu'il menait actuellement des recherches avec Falmouth Pilot Services afin d'étudier la faisabilité de l'emploi de technologies hybrides à bord de ses bateaux.

Selon Will Godfrey, directeur R&D de Triskel Marine, la société a constaté l'an dernier une évolution marquée des exploitants maritimes en faveur des technologies hybrides, ce qui a accru les demandes de services adressées à Triskel. Utilisant son matériel d'acquisition de données propriétaire, la société mène des études de R&D et de faisabilité afin d'établir les paramètres de fonctionnement optimaux.

« Les exploitants de navires tels que les porte-conteneurs s'intéressent désormais à ce qu'ont réalisé des sociétés plus petites ; par conséquent, au lieu de dépenser de l'argent pour mener leur propre R&D, ils s'adressent à nous afin d'examiner la faisabilité de l'utilisation de l'un de ces systèmes », a déclaré Godfrey. « Dans le domaine de la plaisance, les gens veulent utiliser leur bateau comme leur maison, donc ils ne veulent pas avoir d'inquiétudes à propos du fonctionnement des batteries. Le nombre croissant d'ordinateurs portables et de systèmes de home cinéma, entre autres exemples, accroît la difficulté. »

Parmi les autres annonces, on peut citer celle du stand Hoppecke, où Gunter Schädlich, responsable des nouvelles technologies, a mentionné les commentaires extrêmement positifs des visiteurs à propos du nouveau module de batteries haute tension de la société, indiquant des discussions avec plus de 100 visiteurs durant les trois jours du salon.

« Grâce à l'architecture modulaire de ce nouveau module de batteries haute tension, le processus de conception pour les systèmes de grande taille est extrêmement rapide et le temps de charge est lui aussi très rapide », a déclaré Schädlich. « Le plus grand défi que pose le développement de ce système pour le secteur maritime demeure cependant le respect des normes de sécurité requises pour la certification. Nous avons mené un important effort de R&D afin qu'il soit aussi sûr que possible pour ce marché et nous avons développé des systèmes de sécurité spécifiques. »

Lors de la première journée du salon, Cavotec a dévoilé les détails d'une deuxième commande de système combiné d'amarrage MoorMaster et de charge de batteries pour un ferry hybride en Finlande. Ce ferry hybride exploité par FinFerries, qui mesurera environ 90 m de long et 16 m de large et pourra transporter jusqu'à 90 voitures, devrait entrer en service à l'été 2017. Il effectuera des traversées à intervalles de 15 minutes pendant la journée et un aller-retour de nuit tout au long de l'année, quelles que soient les conditions météo.

Cavotec fabriquera, installera et mettra en service le système combiné d'amarrage MoorMaster et de charge des batteries. Ce système intègre un MoorMaster d'amarrage, les systèmes Alternative Maritime Power (AMP) de gestion des câbles de Cavotec afin de relier le ferry à l'alimentation électrique et le système Automatic Plug-in System (APS) chargé d'automatiser la connexion des grues, navires et autres équipements mobiles à l'aide de rouleaux de câbles.

Dans son ensemble, le salon a une fois de plus prouvé qu'il constituait le lieu idéal pour conclure des contrats, découvrir les dernières innovations et discuter des derniers besoins, tendances et technologies du secteur.

Archived Reviews

2017 | 2016

Exhibitor Videos


Corvus Energy



Torqeedo



Visedo



WhisperPower



EST-Floattech



IHC Drives & Automation



Cavotec



MAN Rollo



Rotor/Regal Beloit


Future exposition : Electric & Hybrid Marine World Expo 2019, 25-27 Juin 2019, Salle 12 RAI Amsterdam, Pays-Bas
Future exposition : Electric & Hybrid Marine World Expo 2020, 23-25 Juin 2020, Salle 12 RAI Amsterdam, Pays-Bas